*Chiner*

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu trente minutes pour rien. Trente minutes à tuer. Je n’aime pas cette expression. Trente minutes à attendre. Trente minutes à déambuler. Trente minutes à marcher dans les feuilles de platane écrasées sur le large trottoir. Trente minutes dans la fin du jour.

 

La suite sur le blog